Arabes du Christ


" الهجرة المسيحية تحمل رسالة غير مباشرة للعالم بأن الإسلام لا يتقبل الآخر ولا يتعايش مع الآخر...مما ينعكس سلباً على الوجود الإسلامي في العالم، ولذلك فإن من مصلحة المسلمين، من أجل صورة الإسلام في العالم ان .... يحافظوا على الوجود المسيحي في العالم العربي وأن يحموه بجفون عيونهم، ...لأن ذلك هو حق من حقوقهم كمواطنين وكسابقين للمسلمين في هذه المنطقة." د. محمد السماك
L'emigration chretienne porte au monde un message indirecte :l'Islam ne tolere pas autrui et ne coexiste pas avec lui...ce qui se reflete negativement sur l'existence islamique dans le monde.Pour l'interet et l'image de l'Islam dans le monde, les musulmans doivent soigneusement proteger l'existence des chretiens dans le monde musulman.C'est leur droit ..(Dr.Md. Sammak)

dimanche 26 novembre 2017

Raï présente au pape un rapport détaillé de sa visite en Arabie saoudite


OLJ 26-11-2017-Le patriarche maronite, Béchara Raï, qui a été reçu hier au Vatican par le pape François, a présenté au souverain pontife un rapport détaillé de sa récente visite en Arabie saoudite. L'entretien entre Mgr Raï et le pape François intervient au lendemain de l'annonce du gel de la démission du Premier ministre Saad Hariri, annoncée le 4 novembre depuis Riyad, où le prélat s'était rendu lors d'une visite remarquée alors que les rumeurs sur la liberté de mouvement de M. Hariri s'épaississaient. Mgr Raï a évoqué avec le pape le retour au Liban de Saad Hariri, dans la nuit de mardi à mercredi, un retour qui selon le chef de l'Église maronite a suscité une grande joie à l'occasion de la fête de l'Indépendance.

Selon la chaîne LBCI, le chef de l'Église maronite a remercié le pape pour son « soutien constant au Liban et sa prière pour le pays », lors de l'Angélus, dimanche dernier. Mgr Raï a ensuite informé le pape de ses entretiens avec le roi Salmane d'Arabie, le prince héritier Mohammad ben Salmane et M. Hariri. Selon le bureau de presse du patriarche, l'entretien entre le prélat maronite et le pape a également porté sur l'importance du rôle du Liban au niveau du dialogue islamo-chrétien et en tant qu'élément stabilisateur dans la région et lieu de dialogue entre les civilisations et les religions, et que, pour cela, le pays « devrait être tenu à l'écart des conflits ». Béchara Raï a enfin évoqué le poids « considérable » des déplacés syriens au Liban, sachant que plus d'un million d'entre eux se trouve au pays du Cèdre en raison du conflit qui ravage la Syrie depuis 2011.
Le pape a, pour sa part, exprimé son « affection » pour le Liban et les Libanais et leur a adressé sa bénédiction et ses prières.
Sur un autre plan, le patriarche maronite a reçu l'ambassadrice américaine au Vatican, Callista Gingrich. La rencontre a porté sur les développements au Moyen-Orient et sur le rôle que peuvent jouer les États-Unis pour préserver le Liban des retombées négatives des crises dans la région. La question des réfugiés syriens et du poids qu'ils représentent pour le pays a également été abordée.

*https://www.lorientlejour.com/article/1085796/rai-presente-au-pape-un-rapport-detaille-de-sa-visite-en-arabie-saoudite.html
*https://www.cath.ch/newsf/pape-francois-liban-rester-message/

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.