Arabes du Christ


" الهجرة المسيحية تحمل رسالة غير مباشرة للعالم بأن الإسلام لا يتقبل الآخر ولا يتعايش مع الآخر...مما ينعكس سلباً على الوجود الإسلامي في العالم، ولذلك فإن من مصلحة المسلمين، من أجل صورة الإسلام في العالم ان .... يحافظوا على الوجود المسيحي في العالم العربي وأن يحموه بجفون عيونهم، ...لأن ذلك هو حق من حقوقهم كمواطنين وكسابقين للمسلمين في هذه المنطقة." د. محمد السماك
L'emigration chretienne porte au monde un message indirecte :l'Islam ne tolere pas autrui et ne coexiste pas avec lui...ce qui se reflete negativement sur l'existence islamique dans le monde.Pour l'interet et l'image de l'Islam dans le monde, les musulmans doivent soigneusement proteger l'existence des chretiens dans le monde musulman.C'est leur droit ..(Dr.Md. Sammak)

jeudi 25 janvier 2018

EGYPTE - Déclarations du Patriarche copte orthodoxe sur « la fin de la marginalisation des coptes » dans le cadre d’une visite à un groupe éditorial

EGYPTE - Déclarations du Patriarche copte orthodoxe sur « la fin de la marginalisation des coptes » dans le cadre d’une visite à un groupe éditorial
 
Le Caire (Agence Fides) – Les coptes d’Egypte ont subi une marginalisation politique et sociale croissante à partir des années 1950. Cependant, cette tendance s’est, de facto, renversée au cours de ces sept dernières années. De nombreux faits inédits – comme les visites du Président Abdel Fattah al Sisi à la Cathédrale copte orthodoxe à l’occasion de la Solennité de Noël ou l’appui fourni par les autorités publiques et les forces armées à la reconstruction des églises endommagées par des attaques de matrice sectaire – contribuent à rétablir une situation d’équilibre, éliminant de flagrantes discriminations à l’encontre des chrétiens égyptiens. C’est ce qu’a souligné le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, en rencontrant la direction et les journalistes du groupe éditorial al Ahram, qui contrôle l’un des quotidiens égyptiens disposant de la plus large diffusion. La visite du Patriarche copte orthodoxe a eu lieu le 23 janvier, à l’occasion de l’inauguration d’une exposition des plus anciennes publications historiques du journal.
Au cours de sa visite, Tawadros II a fait l’éloge de la contribution fournie par al Ahram – titre fondé en 1875 par deux frères syriens résidant à Alexandrie – en faveur de la croissance culturelle de l’Egypte moderne, confiant avoir lui aussi lu habituellement la publication au cours de sa formation personnelle. (GV) (Agence Fides 25/01/2018)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.